Déco DIY d’un rebord de fenêtre

Dans mes rêves, j’ai un balcon …
Dans mes rêves, j’ai la main verte …
Dans mes rêves, j’ai pleins de plantes grimpantes qui me cachent des voisins mais me laissent apercevoir la tour de la Part Dieu ….
Mais ça … C’est dans mes rêves !

photo (7)

Dans la réalité, j’ai deux rebords de fenêtres tout petits, dont un, qui à été aménagé afin de recevoir en toute sécurité une jardinière (bref, le sol est plat et il y a un petit rebord en bois, pour que la jardinière ne dévale pas les 4 étages trop vite)

Toutes (ou presque) les plantes que j’ai tenté de faire pousser sont mortes (déshydratation, brûlures au 5eme degré, décapitation par le store … ou lâchement abandonnées ! ) à l’intérieur  comme à l’extérieur … et chaque année je tente de redonner vie à ces rebords de fenêtres :  j’ai essayé les tomates … pleins de branches grimpantes mais 2 tomates minuscules ! Les fraises ? rien, que des feuilles ! La menthe ? brûlée par le soleil lyonnais !

Du coup l’année dernière  j’ai décidé de laisser tomber les « plantes à bouffe » et de planter des fleurs … Haaa, la fleuriste m’a vu arriver … Elle m’a vendu des plantes en fleurs très belles, mais 3 jours plus tard, les fleurs ont fanées et puis ben … « faut attendre l’année prochaine maintenant ! » Désespérée j’ai tout abandonné, pas arrosé, pas mis les bulbes dans le noir pendant l’hiver … tout est resté tel quel et cette année 3 plantes sur 4 ont l’air de repartir : les pâquerettes  les jonquilles et le crocus … rajoutez l’épiphyllum offert par ma maman (surnommé « Survivor » tellement il s’accroche !), et deux cadavres de choux ornementaux que le geek ne veux pas jeter « parce que je suis sur qu’ils vont repartir » … mouai … et bien j’ai presque un rebord fleuri …

Mais mes plantes n’occupent que 1/6 de la hauteur de la fenêtre et du coup, on à une vue « magnifique » sur l’immeuble d’en face … et toujours pas de plantes grimpantes !

J’ai donc décidé de cacher mes vilains pots en plastiques avec des caches pots en céramique,  j’ai utilisé une boite en plastique dans lequel j’ai mis des grosses pierres, pour mettre le pot de l’épiphyllum et ainsi le mettre à la même hauteur que les autres plantes, j’ai posé un bouquet de noisetier tortueux (peint en rouge) sur le coté droit de mon rebord de fenêtre  puis à l’aide de fil de fer, j’ai fixé de façon anarchique, des tiges de bambous au grillage, de cette façon  j’ai des « tuteurs » verticaux qui nous cachent un peu de l’immeuble et qui me permettent de suspendre des photophores. Photophores réalisés à partir de petits pots pour bébé en verre et décorés avec du ruban collé, suffit ensuite de rajouter une anse en fil de fer a ces petits pots pour pouvoir les suspendre et d’y ajouter une bougie chauffe plat. (Si vous avez besoin d’idées pour la fabrication de photophores, ça se passe ICI)

Quelques bougies ajoutées au milieu des plantes, un oiseau en métal planté dans la jardinière et voila comment mon rebord de fenêtre se transforme en « tableau végétal urbain nocturne »

photo (16)

photo (15)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s